Alchemy côté Nuit

Version dark d'Alchemy Poètes pour tous les amateurs écrivains de poésie, de nouvelles, de pensées, sombres.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Alchemy côté Nuit ! Si vous aimez les mots sombres vous avez trouvé le bon endroit, celui qu'il vous faut. N'hésitez pas à vous inscrire pour y déposer vos mots en poésie, en nouvelles ou en pensées. Bonne visite et à bientôt !

Partagez | 
 

 En attendant l'orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baba Yaga

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 44
Localisation : devant l'isba qu'abrite le marais de mon âme

MessageSujet: En attendant l'orage   Mar 23 Juil - 16:41

Chaque jour où l'écriture n'est pas une évidence, elle m'est comme un poison tari. Elle est la vieille sorcière qui murmure à mon oreille que jamais plus je ne connaitrai l'ivresse, que jamais plus je ne serai le chef d'orchestre de cette danse sombre, où tournicotent les ombres...Lorsque trop de lumière repousse dans mon crâne les frontières de mon âme, lorsque je ne parviens plus à entendre mon chant, assourdi par les croassements pervers du quotidien, alors je me dis: jamais plus cela n'arrivera, jamais plus tu n'écriras, tu n'es bonne qu'à noter des listes de courses sur des post-it...et, au moins à moitié je le crois, et cela suffit. Alors j'ai voulu aujourd'hui suivre ce courant là; ce n'est pas la première fois, ce n'est pas la dernière.

... le miroir ne reflète qu'une seule réalité quand il y en a des milliers; mais un éclat s'est perdu, celui qui me réfléchissait, inopérante depuis je ne peux rien, seulement chercher à me réfracter en vain différemment, dans les larmes et mes tourments. La journée est de celle que j’abomine, épuisée par l’insomnie, elle se traîne sous un ciel blanc, abîmée dès l’aube. Rien ne vit plus dans mon crâne, qu’un silence effroyable tambourinant mes angoisses en sourdine. Je suis un automate, et j’exécute le jour l’absurde pantomime que mes nuits cauchemardent. J’ai jeté quelques rimes inutiles sur le clavier, il fait chaud, le coin droit de mon écran énonce 28 degré mais il y davantage, le temps est lourd il se refuse encore à l’orage, des grondements au loin disent la frustration et l’amertume. Je suis immobile, seuls mes doigts volètent leur quête sur les touches pourtant je sens la sueur poisser mon corps, ou bien est-ce la peur? Devant moi mon cahier rouge, j'y ai quelques textes notés la semaine dernière mais à quoi bon? Qu’est-ce que j'espère ? Trouver un jour, dans les traces hésitantes jetées sur papier blanc, une fulgurance, un miracle de mots nouveaux, surgis sous mon stylo, qui légitimerait les heures d’errances? La lucidité est la pire des compagnes, sa bouche amère plissée de dédain ne sait que dire que je ne vaux rien, je connais ses secrets, elle a baisé avec l'orgueil, c'était un matin sale, et les draps jaunis de leur sordide étreinte ligotent à présent ma folie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://babayaga.centerblog.net
Hibernia Boann
Admin
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: En attendant l'orage   Mar 23 Juil - 22:25

Très beau texte riche en émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesiesombre.monforumgratuit.com
 
En attendant l'orage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En attendant l'orage , environ de Caen ,été 44
» En attendant l'orage
» Oh, un orage !
» A peine 4 jours de chaud et retour de l'orage pour le 23!!
» L'orage vu par Barbad et Lejumeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy côté Nuit :: Vos confrontations en mots sombres :: Autres divagations ou fièvres-
Sauter vers: